Espace interculturel de Sierre

par Adriana

Espace interculturel
 

Une 1ère rencontre avec Marie-Thérèse Brembilla, coordinatrice de l’Espace interculturel de Sierre, a eu lieu au cours de l’hiver dernier en vue d'une présentation de parcoursArianna. Ce projet destiné aux femmes s’inscrit dans la philosophie de l’Espace. « Apprendre à faire » par la valorisation des compétences, l’apprentissages des outils informatiques et la constitution d’une communauté apprenante, peut susciter le désir de renforcer son potentiel.

L’Espace organise des cours de Français, mais aussi plusieurs ateliers de formation pour adultes tels que "Art de recevoir", mais aussi "Apprendre à rédiger un CV", "Comment préparer un entretien d’embauche". La mise en route de ces ateliers de formation est le résultat d'une réflexion et d'un constat concernant un certain nombre de femmes migrantes disposant d'un faible degré de formation et d'un besoin exprimé de s'insérer professionnellement et de s'intégrer dans la société d'accueil, de renforcer l'estime de soi. Ces ateliers sont ouverts à toute personne, migrante ou indigène et sont gratuits.

Depuis 12 ans l’Espace interculturel de Sierre œuvre à promouvoir le dialogue entre les cultures par la rencontre et l’échange entre les personnes migrantes et la population locale.

Association indépendante, sans appartenance politique, religieuse, idéologique, née de la volonté d'un groupe de personnes convaincues de la nécessité de promouvoir le respect des droits humains en favorisant l'accès à toute personne, sans distinction d'origine, d'appartenance religieuse ou politique, de statut, à son rôle participatif au sein de la société d'accueil.

Objectifs :
Valorisation des ressources des personnes migrantes
Sensibilisation de la population locale
Collaboration et partenariat avec les organismes locaux
Information


Public cible :

Public majoritairement féminin

  • Personnes migrantes
  • Personnes indigènes

    Sortie au Pont Bouthanais
Marie-Thérèse Brembilla définit ainsi l’Espace interculturel :

« Vous remarquerez que les deux mots se complètent bien.
Espace implique une étendue, une large possibilité de rencontres, rencontres souhaitées, organisées, rencontres imprévues, spontanées avec dans tous les cas, occasion d'échanges où l'on donne et où l'on reçoit. Occasion de s'enrichir autant par ce que l'on donne que par ce que l'on reçoit.

Interculturel : notre pays a une vocation interculturelle puisque s'y cotoient naturellement quatre cultures. Mais il est nécessaire aujourd'hui d'élargir et de façon conséquente, nos horizons. De nombreux étrangers arrivent chez nous de près, de loin, de très loin pour y travailler ou pour y chercher refuge. Quelles que soient leurs origines ou leurs motivations. »

 « Trois mots pour définir l’Espace interculturel : dignité humaine, communication et respect. Je rajouterais l’amour au sens large du terme. »

 « Voyager ensemble nous permet de mieux prendre conscience que la culture joue un rôle de première importance pour apprivoiser nos différences et découvrir nos racines profondes communes. »

 
Lettre de la coordinatrice  - 22 février 2008

Chers membres et amis,

Nous avons le plaisir de vous faire parvenir notre programme de mars et avril 2008. Par la diversité de nos activités informatives, formatives et culturelles, nous mobilisons tous nos efforts afin d’offrir aux personnes migrantes la possibilité d’une participation interactive et dynamique favorisant les bases indispensables et les liens utiles au processus d’intégration.

Pour donner une suite concrète à notre étude "Les personnes migrantes face à l'apprentissage de la langue du pays d'accueil »  (Janvier 2007), dans laquelle sont explorés les leviers de la motivation des apprenants migrants, dès l’automne 2007, nous avons œuvré pour la mise en route d’un pôle de suivi et d’accompagnement des apprenants de nos classes de français. Ce projet, actuellement en phase d’élaboration et expérimental,  est piloté par une professionnelle compétente en « Français Langue Etrangère » et vise à améliorer la motivation et la régularité de fréquentation. Nos classes de français au Centre Scolaire des Liddes et d’alphabétisation enregistrent une participation régulière de 70 personnes adultes par cours.  Merci à l’Office des Migrations Berne et à l’Etat du Valais qui soutiennent cette école et à la Ville de Sierre  pour la mise à disposition des classes.

Grâce à votre précieux soutien, notre association peut offrir à la population migrante un espace de rencontre notamment avec la population locale et s’engage à promouvoir la culture dans sa dimension humaine, à reconnaître chaque personne dans sa dignité et sa valeur, quels que soient son origine et son statut.    

Au nom des nombreux bénéficiaires qui parviennent peu à peu à s’intégrer dans notre société,  soyez-en très chaleureusement remerciés.  Un merci particulier à la délégation valaisanne de la Loterie Romande pour son soutien fidèle et précieux.

Au plaisir de vous rencontrer, nous vous transmettons nos plus cordiales salutations.
 

 Marie Thérèse Brembilla

    Coordinatrice

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :