Rencontre projets du 12.11.08

       

 

Rencontre des groupes de projet Arianna

 

Mercredi 12 novembre 2008 à 20h00

Cafétéria de la Machigeaz à Vissoie

 

Suite - Séance 03

 

Compte rendu          Christine et Adriana

Excusées                   Anna H, Nicole et Claire

Présences                 Anne-Lyse M. – Janine – Isabelle C. – Mali – Mireille – Laurette – Anne R.   Isabelle M. – Evelyne – Elisabeth – Chantal A. et Thierry

 

Ordre du jour           

1.     Situation de chaque projet, étapes et prochains objectifs

 

2.      Publication du Livre.1ère réalisation d’un projet Arianna.

Comment souligner cet événement ?

Voulons-nous saisir l’occasion pour donner de la visibilité à tous les projets ?

 

3.      Développement des projets

Problèmes rencontrés

Bénévolat, avantages et limites 

 

Propositions :

Créer une association regroupant les projets FIS et Arianna

Former un groupe de réflexion

 

4.      Blog Arianna Anniviers

Conception – structure (commentaires et autre)

Réseau – Proposition de l’Immoblog

Utilité et visions. Ce blog correspond-il à vos attentes ?

Comment l’améliorer ?

 

5.      Divers

 

1. Situation de chaque projet, étapes et prochains objectifs

 

Livre – par Laurette

Le livre est sorti de presse. Le CD est sur le point de l’être et s’il est prêt pour la Foire Ste-Catherine, le groupe sera présent sur un stand. Le livre sera présenté officiellement aux Féeries de Grimentz. Ensuite pour marquer son exclusivité il y aura un seul point de vente par village qui sera signalé par une affiche. Il sera présenté également un soir pendant les nocturnes à la librairie de la Liseuse à Sion.

La réalité a dépassé le rêve pour Laurette qui n’’imaginait pas le livre comme ça. C’est le résultat du travail du groupe. En même temps on n’imagine pas non plus une telle ampleur de travail au départ et c’est un bien. Janine souligne l’importance de l’apport de chacune dans ce travail qui s’est enrichi de leurs différences. Les femmes du groupe sont contentes d’arriver au bout. Elles ont été toutes complémentaires et chacune a apporté le meilleur d’elle même. Exemple : un emballage cadeaux spécial pour les Féeries.

Christine demande si le groupe a déjà envisagé une éventuelle suite au niveau de la publication ou autre.

 

CAPA – par Elisabeth

Le groupe a fait une pause, Elisabeth n’étant plus disponible, mais l’activité reprendra début 2009. Le groupe a travaillé beaucoup pour le spectacle de Vissoie, sa participation  a été une étape du projet. Suite aux recherches menées par le groupe pour le spectacle du 200ème anniversaire de l’église de Vissoie, est né le projet d’éditer en collaboration avec la Société d’histoire de l’art en Suisse (SHAS) un guide de l’église de Vissoie et des chapelles. Ce guide fera connaître le patrimoine artistique et historique à l’extérieur de la vallée. Elisabeth montre un exemple de guide de la même collection. Le groupe Capa réalisera ce projet à court terme avec l’apport de toutes les personnes intéressées. Un autre projet, suite à une demande des autorités, est en vue, une recherche sur les Grands Hôtels d’Anniviers. En vue aussi la possibilité de visites guidées payantes.

Evelyne souligne l’importance de trouver de nouvelles forces. 4 ou 5 personnes, c’est vraiment trop peu pour un tel projet. Il faudrait en tout cas au minimum 10 personnes pour créer une vraie synergie et mise en place d’idées.

 

Inter génération – par Anne-Lyse

C’est elle qui gère le secrétariat du service de Baby-sitting sur une base de bénévolat en attendant que le projet passe à une étape supérieure. Un nouveau cours de baby-sitting devait commencer le 8 novembre mais il est reporté. Le problème de la garderie n’est pas réglé, il n’y a pas de structure pour les bébés. Le service de garde à domicile pour les enfants malades n’est pas assez connu.

Le projet de création d’appartements domino et d’un foyer de jour demande beaucoup de temps, cela n’est pas spécifique à la vallée, en effet Anne-Lyse s’est intéressée à la situation de la commune de Savièse où il y a un Foyer de jour, dans le cadre d’un stage FIS. En Anniviers le projet devrait démarrer en 2009 pour un début de réalisation en 2012.

 

Constat

Face au manque de services adaptés, les femmes se débrouillent en faisant appel à leur réseau familial ou amical (le seul pour les femmes qui viennent d’ailleurs). Même s’il y a des obligations cantonales, le problème est toujours repoussé, il n’est pas prioritaire. Que faire pour avancer ?

 

Espace Montagne –infos transmises par Claire à Adriana

Un nouvel emplacement est à l’étude, car celui qui avait été choisi dans un premier temps ne convient plus, mais le projet avance.

 

AFIS – par Mali

Le premier cycle de formation est terminé. Il a été suivi par 10 personnes qui vont recevoir leur diplôme AFIS le 17 décembre 2008. Une formation qualifiante telle quelle la FIS coûte cher et est difficile à mettre en place. Il faut des tests et des intervenants. Parmi les objectifs réalisés, nous avons pu constater des hausses au niveau de la confiance, de l’estime, le fait de s’exprimer en public et de savoir convaincre, réaliser un réseau. Le comité de l’association a œuvré avec beaucoup d’énergie. Les participants-tes souhaitent la mise en place d’une formation continue, possible par le biais de l’HES, mais cela à un coût (200.- la demi journée). Le soutient financier reçu par la Loterie Romande, Santé Suisse, Migros, demande des exigences précises de chacun d’eux et est ponctuel.

Quel avenir pour l’AFIS ? Que faire avec les compétences définies et développées par la FIS ? L’idée serait de créer une entreprise qui pourrait collaborer avec les animateurs FIS dans le cadre d’activités et séminaires.

 

 

2. Publication du Livre. 1ère réalisation d’un projet Arianna.  Comment souligner cet événement ? Voulons-nous saisir l’occasion pour donner de la visibilité à tous les projets ?

 

Proposition d’Adriana pour marquer l’événement et le caractère interactif du livre: convier journalistes et public pour une balade conte, par exemple à Vissoie, où le conte serait conté par Frédéric Crettaz le long de l’itinéraire proposé dans le livre. Créer un événement festif avec conte contée, petite conférence de presse, boissons, plus d’autres idées. L’idée est retenue par le groupe, mais au printemps lorsque les itinéraires proposés dans le livre seront relancés.

Personne ne se prononce sur la proposition de créer un événement ensemble.

 

 

3. Développement des projets. Problèmes rencontrés. Bénévolat, avantages et limites. 

Propositions : Créer une association regroupant les projets FIS et Arianna. Former un groupe de réflexion

 

Mali. Il est certainement plus facile de réaliser un projet comme celui du livre qui avait une échéance précise, plutôt que d’autres de plus vaste envergure.

Adriana. C’est important de préciser des étapes et des objectifs plus petits et plus facilement atteignables aussi pour des grands projets.

Evelyne. Le projet Capa est un grand projet qui nécessite aussi de se structurer en étapes et avoir des échéances précises. Nous manquons aussi de gens pour pouvoir avancer.

 

Elisabeth. Le groupe a élaboré des statuts pour la création d’une association Capa, mais si les groupes se réunissent dans une seule association, cela serait profitable pour tous les projets et leur ancrage dans la vallée. Les statuts sont mis à disposition de tous les groupes pour réflexion sur la création d’une seule association. Une telle association inclurait la création d’un poste rémunéré. Une personne qui s’occuperait de la recherche de moyens financiers pour les différents projets, de la comptabilité et de la visibilité, car la question de la rémunération se pose sur le long terme pour des projets qui demandent beaucoup d’investissement

Anne-Lise. Comment faire une association de projets aux buts différents ?

Evelyne. Les projets sont tous des projets de transmission qui participent à l’amélioration de la qualité de vie.

 

Mali. Il y a de plus en plus de demandes pour le travail social, mais beaucoup de femmes identifient toujours le travail social avec le bénévolat.

Adriana. La création d’une entreprise Itinéraire Santé éliminerait les problèmes liés à l’argent, car le rapport serait clair et direct. Ce n’est pas le cas dans le cadre d’une association dont le but est non lucratif.

Mireille. Je fais partie d’un groupe de travail dans le cadre de la Commission agricole. En réalisant que le travail augmentait et que d’autres personnes du groupe étant mandatées recevaient une rétribution pour le travail effectué, j’ai décidé de demander aussi une rétribution pour mon travail. Le bénévolat doit rester avant tout un choix qui s’exprime dans la liberté de travailler quand et comme on peut, si la situation est différente dans le sens que le travail à effectuer présente des échéances précises et des directives, alors il est juste qu’il soit rétribué. Si on me commande, on me paye !

Voilà l’exemple du projet des Saveurs d’Anniviers. Le groupe a créé une association à cause des questions financières. Il a travaillé avec la Haute Ecole. Une affiche a été créée pour la visibilité du produit dans les commerces de la vallée. Chaque producteur des saveurs d’Anniviers devait trouver un sponsor. Le problème est qu’il n’y a pas assez de produits. Tout le monde est pris par son travail déjà

Laurette. Parler d’argent au niveau des projets est prématuré, l’argent ne tombe pas tout seul, il faut travailler en premier, comme lorsqu’on ouvre un hôtel et après on peut récolter.

.

Adriana. Avec la publication du livre nous entrons dans une nouvelle phase. Si nous voulons vraiment garder de manière active notre réseau, donner suite au parcours formatif Arianna, participer au développement des projets et les faire avancer, nous devons reconsidérer notre manière d’agir, vérifier avant tout nos volontés et construire une base commune plus forte par le biais d’une association ou autre. La solution consiste à former un groupe de réflexion qui travaillera à partir de janvier pour étudier différents points importants et proposer des solutions. Qui veut faire partie du groupe ? Pour l’instant Elisabeth, Mali, Isabelle et Anne-Lyse (qui sera de retour le 24 janvier), peut-être Janine aussi.

 

Les questions qui surgissent :

Une association est-elle possible pour tous les groupes Arianna et FIS ? Avec un secrétariat pour coordonner  la gestion des projets, chercher des financements ?

Comment gérer les finances des différents projets dans le cadre d‘une association commune? Quelle autre forme ? Société, coopérative ?

 

 

4. Blog Arianna Anniviers. Conception – structure (commentaires et autre). Réseau – Proposition de l’Immoblog. Utilité et visions. Ce blog correspond-il à vos attentes ? Comment l’améliorer ?

 

Adriana. Etablir une base commune en partageant idées et visions pour décider ensemble comment avancer est notre prochaine étape. Si le Blog sera considéré utile, chacun y mettra du sien au niveau aussi de la construction. Pour l’instant se poursuit son alimentation unilatérale, sur une base acquise de manque de commentaires et d'apport.

Le blog reste nécessaire pour la visibilité des projets même s’il n’est pas suffisamment utilisé comme moyen d’interaction entre les groupes de projets ou entre participantes.   

Personne n’a manifesté la volonté de donner suite à la proposition de Nicole de l’Immoblog.

 

La rencontre s'est conclue par l'écoute d'un conte du CD, celui de l'Illhorn. Magnifique, le conteur, les bruitages et la musique, donnent un résultat absolument super !

 

23.11.08

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :